Coliving : la nouvelle tendance immobilière

Découvrir pourquoi investir dans le coliving s’impose aujourd’hui comme une question clé pour les investisseurs avisés. Face à l’évolution des modes de vie urbains, le coliving se distingue comme une tendance immobilière novatrice offrant de multiples avantages. Cet article explore les raisons qui font de l’investissement dans le coliving une stratégie rentable et durable pour diversifier son portefeuille immobilier.

Qu’est-ce que le coliving ?

Le coliving est un nouveau modèle d’habitat partagé, importé des États-Unis, qui se situe entre la colocation et l’hôtellerie. Le terme « coliving » provient de l’anglais « co » et « living », qui signifient « vivre ensemble ». Il n’existe pas un modèle unique de coliving, mais une multitude de modèles ont émergé, bien qu’il soit possible de dégager des éléments communs.

Le logement en coliving est un grand appartement meublé dans une résidence (ou une maison) comprenant des chambres individuelles (ou des studios, des T2), auxquelles sont associées des salles de bains privatives. Les résidences proposant du coliving se situent généralement dans de grandes villes et métropoles (comme Paris ou Lyon) ou dans les communes à proximité immédiate.

A qui s’adresse le concept du coliving ?

Pour se loger dans une grande ville, le premier problème est le coût élevé du logement, qui est particulièrement onéreux pour les personnes vivant seules. L’autre difficulté réside dans le fait que lorsqu’on arrive dans une grande ville sans réseau ni famille, il est moins évident de rencontrer des gens et de créer des liens sociaux. Le coliving s’adresse donc à tous ceux qui vivent seuls à un moment donné, qui souhaitent créer du lien social et qui n’ont pas le budget pour se loger confortablement dans ces grandes villes comme Paris, Lyon ou encore Bordeaux.

Quels sont les avantages à investir en coliving ?

Dans les centres-villes des grandes métropoles, la demande de logements meublés n’a jamais été aussi élevée. Chaque année, de plus en plus d’étudiants et de jeunes actifs cherchent un appartement meublé pour se loger. En ce qui concerne le coliving, l’offre sur le marché français reste encore très limitée, bien qu’elle se soit considérablement développée au cours des deux dernières années.

Selon BNP Paribas, le nombre de chambres est passé de 5 000 à environ 8 000 entre 2019 et 2021. Tous les spécialistes constatent un réel engouement pour ce nouveau type d’hébergement. En tant qu’investisseur immobilier ou propriétaire, quels sont les avantages à développer un projet de coliving ?

La forte demande locative

Par rapport à une colocation classique, le public attiré par le coliving est plus large tout en restant jeune avec une moyenne d’âge autour de 30 ans.

En plus des étudiants, on retrouve des jeunes actifs, les personnes en mobilité professionnelle, les expatriés de retour, les personnes récemment séparées, ceux qui ont acheté un appartement neuf et qui attendent la fin des travaux… Les locataires potentiels ont des profils assez variés.

Ces personnes, souvent en transition, sont à la recherche d’un hébergement clés en main. Un lieu où elles ont juste à poser leurs valises pour profiter d’un environnement de vie confortable, moderne et sécurisé. C’est ce positionnement haut de gamme qui séduit avec le coliving.

À l’image de la colocation, il propose aussi un cadre communautaire agréable, favorise les interactions et le lien social tout en permettant à chacun de conserver son intimité. La présence systématique d’une espace de vie privée et d’un espace communautaire (ou plusieurs) attire énormément.

Le coliving, une tendance d’avenir ?

Plusieurs éléments laissent  penser que le coliving est plus qu’un simple épiphénomène. Les projets sont toujours plus nombreux malgré le ralentissement de la crise du Covid. Ainsi le coliving à Paris à connu un essor très important avec l’arrivé de nombreux acteurs.

L’augmentation du nombre d’auto-entrepreneurs et d’étudiants, la multiplication des CDD, la concentration des emplois et des actifs dans les grandes villes et les métropoles, l’appétence pour les logements meublés… sont autant de facteurs renforçant la demande de logements en coliving. De plus en plus de personnes en France cherchent ce type de location d’une durée variable et ponctuelle.

Certains acteurs du marché estiment que 35 % des locataires pourraient à terme se laisser tenter par ce type d’habitat partagé.

Les atouts de la fiscalité en coliving

L’intérêt d’investir dans le coliving tient à sa fiscalité. Puisqu’il s’agit d’un logement meublé, cela ouvre droit au régime du loueur meublé non professionnel (LMNP).

Le LMNP  vous permet de soumettre vos revenus locatifs à deux régimes distincts, le régime réel ou le régime Micro-BIC. Avec le régime micro-BIC, vous bénéficiez d’un abattement forfaitaire de 50 % sur les revenus tirés de votre coliving.

Le régime réel apparaît plus intéressant puisqu’il vous permet de déduire de vos recettes locatives les charges et les frais (les travaux, les équipements, les frais de gestion locative, les intérêts de l’emprunt, les charges de copropriété, etc.) ce qui diminue la base de votre imposition. Vous pouvez aussi pratiquer l’amortissement, une pratique comptable plutôt technique mais qui permet aussi d’abaisser votre impôt sur le revenu sur le long terme.

Comment investir en coliving ?

Le coliving répond à des besoins qui n’existent pas sur le marché immobilier français.

La multiplication des déplacements en tant que jeune actif ou professionnel nécessite de trouver une offre plus souple et adaptée que la simple colocation, nécessitant moins de formalités.

Prévoir un budget conséquent

Disons-le tout de suite : un investissement immobilier en coliving n’est pas à la portée de tous les investisseurs. Le ticket d’entrée est assez élevé. On parle de projets dont le budget va dépasser pour certain le million d’euros

Il faut faire l’acquisition d’un bien dans une zone urbaine intéressante (des villes comme Paris, Lyon, Marseille, Lille, etc.), là où le prix du foncier est le plus élevé, agencer les pièces de vie (salle commune et chambre privative), doter le logement des équipements les plus modernes, créer une décoration attirante, définir les services proposés, etc. Cela nécessite un gros budget vous l’aurez compris.

Plusieurs sociétés spécialisées proposent aux propriétaires de transformer leurs biens en coliving dans une formule clés en main (rénovation, équipement, décoration, mise en location et gestion locative). Elles proposent aussi à des investisseurs classiques d’investir dans un coliving au sein d’une résidence qu’elles ont conçu. La société se charge ensuite de gérer le bien entièrement.

Le coût d’entrée est relativement élevé et n’est pas accessible à toutes les bourses, ce sont surtout des investisseurs institutionnels qui se positionnent sur ce créneau.

On parle en règle générale d’un million d’euros pour investir dans un coliving standard contre 300 000 € pour un coliving bon marché. Mais pour celles et ceux qui en ont les moyens, c’est un dispositif permettant de diversifier ses placements dans un produit doté d’une excellente rentabilité locative (entre 4 et 7 %).

La rareté de l’offre, la multiplicité des acteurs et des formules de coliving, une législation encore hasardeuse ne font pas du coliving le paradis de l’investisseur locatif.

Quelle est la rentabilité d’un investissement en coliving ?

Depuis la popularisation du « co-living » en France, on constate que la demande de ce type de logements est dix fois supérieure à la capacité d’accueil. Cette forte demande locative est le premier point à prendre en compte pour investir dans le co-living.

Une forte demande locative

Le principal avantage du co-living réside dans le fait qu’il offre tous les avantages de la colocation, mais de manière plus moderne. En effet, il met l’accent sur la flexibilité et les offres adaptées à la génération Y. De plus, la demande pour un logement partagé ne se limite pas aux étudiants, elle concerne toutes les personnes en mobilité. Ainsi, les investisseurs doivent proposer des offres sur mesure destinées aussi bien aux étudiants qu’aux jeunes actifs.

Cette activité locative est considérée comme un placement sûr et rentable. Même si elle peut entraîner un turnover élevé, le propriétaire bailleur pourra facilement remplacer les locataires sortants. De plus, comparé à la location saisonnière, cette formule présente de nombreux avantages. Elle ne nécessite pas une gestion locative importante et il n’y a pas de périodes d’inoccupation entre chaque passage. En outre, la demande de logements partagés augmente en raison de la nécessité de louer de petits espaces.

Quant à la rentabilité, les loyers fluctuent significativement selon le charme et la localisation de la propriété. En région parisienne, le loyer moyen pour une colocation est de 900 euros, tandis qu’en province il est de 700 euros. Il a été constaté que les locataires sont prêts à payer un loyer supérieur à celui du marché pour bénéficier d’une maison avec des services inclus. Ainsi, dans les grandes métropoles comme le Grand Paris, le loyer d’un studio peut atteindre 900 euros et la rentabilité nette se situe entre 4 et 8 %. Investir dans ce type de bien immobilier nécessite un budget conséquent, il s’agit donc d’une stratégie de volume. Les revenus locatifs doivent donc amortir le coût de l’acquisition du foncier.

Le régime fiscal

En plus du taux d’occupation élevé qu’offre le co-living, il propose également un régime fiscal très attractif. En effet, l’investisseur peut bénéficier du statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP). Le régime LMNP offre de nombreux avantages fiscaux au propriétaire bailleur, notamment la possibilité d’amortir les biens et de déduire les charges. En optant pour ce régime fiscal, les revenus de l’activité seront classés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Malgré les avantages fiscaux dont peut bénéficier l’investisseur, il est important de prendre en compte les importantes dépenses initiales. Comme il s’agit d’un investissement immobilier en bloc, le budget de départ est de plusieurs millions d’euros pour les projets de taille modeste. Par conséquent, le meilleur conseil que nous pouvons vous donner est d’investir dans des sociétés civiles de placement immobilier (SCPI). Le projet peut également être financé par des particuliers via des plateformes de financement participatif (crowdfunding)

L’Immobilier Fractionné au Service du Coliving

L’immobilier fractionné, révolutionnant le secteur immobilier, présente une méthode novatrice pour investir dans le coliving, un secteur en forte expansion. En divisant un bien immobilier en parts multiples, il permet à plusieurs investisseurs de participer ensemble à l’achat. Ainsi, chaque investisseur acquiert une fraction de la propriété, rendant l’investissement plus accessible. Cette approche démocratise l’accès à l’immobilier, notamment dans les marchés coûteux, par la mutualisation des ressources. Dans le contexte du coliving, l’immobilier fractionné se révèle particulièrement adapté, car il permet de financer des projets immobiliers à plus grande échelle et plus diversifiés, répondant aux besoins spécifiques de cette forme d’habitation partagée.

L’immobilier fractionné offre aux investisseurs l’accès à des projets de coliving uniques, typiquement situés dans des zones urbaines clés, avec un faible investissement initial requis. Cet investissement en fractions réduit considérablement la barrière financière habituellement associée à l’immobilier, facilitant l’entrée sur le marché. Par ailleurs, il assure une liquidité supérieure comparée à l’acquisition traditionnelle d’un bien en totalité, dynamisant ainsi le marché immobilier. Cette caractéristique rend l’investissement immobilier plus flexible et accessible à un plus large public.

Les Acteurs Principaux du Coliving en France

En France, le marché du coliving connaît une croissance rapide, avec la présence de plusieurs acteurs clés qui façonnent le paysage de ce secteur. Parmi eux, des entreprises telles que Colonies, Sharies, La Casa, ou encore Teendors offrent des expériences de coliving uniques à Paris, Lyon, Bordeaux, etc. Elles mettent l’accent sur la création de communautés et l’offre de services de qualité. Ces acteurs innovent dans l’habitat, offrant des espaces de vie adaptables, des installations de qualité, et une variété de services, incluant blanchisserie et conciergerie. Leur popularité s’ancre dans leur aptitude à satisfaire les attentes des nouvelles générations, qui valorisent la flexibilité, les réseaux sociaux et le confort.

Ces entreprises jouent un rôle crucial dans la transformation du marché immobilier traditionnel. Elles ouvrent la voie à de nouvelles formes d’investissement, telles que l’immobilier fractionné, qui permettent de financer ces projets innovants. L’émergence de ces nouveaux modèles d’investissement est essentielle pour soutenir la croissance et l’évolution du secteur du coliving en France. En offrant des possibilités d’investissement plus accessibles et flexibles, l’immobilier fractionné contribue à la démocratisation du marché immobilier et répond aux attentes d’une clientèle à la recherche de solutions d’habitation modernes et communautaires.

En conclusion, l’immobilier fractionné est un levier important pour investir dans le coliving en France. Il offre une voie d’accès abordable et flexible aux investisseurs souhaitant participer à la révolution du logement partagé. Les principaux acteurs du coliving en France, avec leurs modèles d’affaires innovants, continuent de stimuler la croissance de ce secteur en créant des espaces de vie adaptés aux attentes des résidents modernes. Ainsi, l’immobilier fractionné et le coliving représentent ensemble une évolution significative dans le domaine du logement et de l’investissement immobilier, ouvrant une nouvelle ère d’opportunités pour les investisseurs et les résidents.

Plus d’informations

Voir les autres articles

voir le blog
crise des logements en France 2024

La crise du logement en 2024

La crise du logement en France est une urgence préoccupante pour les décideurs, les citoyens et les observateurs en 2024.…

Lire la suite
La crise du logement en 2024

Placement Financier à court terme: Guide complet

Dans un secteur financier, les placements financiers à court terme est une stratégie attrayante pour ceux qui cherchent à optimiser…

Lire la suite
Placement Financier à court terme: Guide complet

Quel investissement immobilier est le plus rentable en 2024 ?

Découvrez les investissements immobiliers les plus rentables en 2024.

Lire la suite
Quel investissement immobilier est le plus rentable en 2024 ?

Vous souhaitez recevoir les
offres exclusives d’investissement ?

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez en exclusivité nos offres d’investissement.