Investissement immobilier en France en 2024

À l’aube de 2024, le marché immobilier français se situe à un moment crucial. Les bouleversements du marché, les réformes gouvernementales et les perspectives d’investissement immobilier en France 2024 dessinent un futur complexe. Pour les investisseurs, qu’ils soient débutants ou expérimentés, l’enjeu est de comprendre les tendances et de mettre en place les stratégies gagnantes pour leurs projets immobiliers.

Devons nous investir dans l’immobilier en france en 2024 ? Quelle est la rentabilité attendue et quels défis cet engagement implique-t-il ? Faut il investir en immobilier en 2024, notamment au regard des meilleures localisations pour optimiser la rentabilité, la navigation des dispositifs fiscaux tels que la loi Pinel ou le déficit foncier, et l’influence des Jeux Olympiques sur le secteur ? Ces questions sont autant de préoccupations clés.

Cet article vise à démystifier ces interrogations en fournissant une analyse des prévisions du marché immobilier français pour 2024. Il partage également des stratégies d’investissement appropriées et des conseils pour maximiser le rendement de votre bien locatif.

Prévisions et tendances de l’investissement immobilier en France

La situation en 2023, marquée par un ralentissement des ventes, l’augmentation des taux d’intérêt et le durcissement des conditions de crédit, nous pousse à nous interroger sur l’avenir du marché immobilier en 2024. Quels facteurs influenceront la dynamique des prix, l’équilibre entre l’offre et la demande, et les opportunités d’investissement ? Nous allons analyser les perspectives et tendances susceptibles de définir le marché immobilier en 2024.

Évolution des prix de l’immobilier

Le marché immobilier français a connu une forte croissance au cours des dernières années, avec des prix qui ont augmenté de manière significative dans de nombreuses villes. En 2023, nous avons pu constater un retournement global sur le marché de l’immobilier pour l’ensemble des classes d’actif. D’après les projections de certains analystes, une baisse continue des prix immobiliers est attendue pour 2024, touchant à la fois les grandes métropoles telles que Paris, Lyon ou Bordeaux et les ville de taille moyenne.

Cette baisse s’explique principalement par un déséquilibre croissant entre une offre importante et une demande affaiblie par le nombre d’acquéreurs solvables ou financer par les banques. L’augmentation très rapide des taux intérêts sur un an à complétement changer les perspective pour les acheteurs potentiels. Cette augmentation a pour conséquence

La hausse des taux immobilier semble connaître un léger tassement, avant une décrue en 2024? Personne n’est réellement en capacité de le prévoir. Cela dépendra de nombreux paramètres dont l’inflation, de la guerre en Ukraine ou bien encore de la politique des banques centrales.

La rareté des acheteurs incite les vendeurs a revoir leurs prix pour les séduire ou à attendre de meilleur jours (quand cela est possible).

Les reculs des prix pourraient être plus significatifs dans les zones auparavant surévaluées . Cela contraste avec les secteurs où les prix demeuraient plus accessibles. Les notaires en France ont constaté un prix moyen au mètre carré de 3 500 € pour les appartements anciens en 2024. Ceci représente une baisse de 5,4% par rapport à l’année précédente. Concernant les maisons anciennes, le prix moyen au mètre carré pourrait descendre à 2 500 €, soit une diminution de 3,8%.

Impact des politiques gouvernementales sur l’investissement immobilier en France en 2024

Les directives gouvernementales joue un rôle considérable dans l’évolution du marché immobilier et cela sera encore plus vrai en 2024, notamment en termes de fiscalité et de régulation. La politique du gouvernement va clairement dans le sens d’un désengagement de l’état sur un certains nombre de politique pour laisser le marché se réguler?!

Le dispositif Pinel, très prisé pour l’acquisition d’un bien immobilier neuf à des fins locatives, sera supprimé après son extension jusqu’en 2023. Cette mesure s’inscrit dans une stratégie visant à rediriger l’épargne française vers d’autres domaines tels que l’écologie et le soutien aux entreprises.

Face à la crise, un plan de relance de l’habitat a été lancé, avec pour objectif de stimuler la construction, la rénovation et la reconversion des logements. Ce plan, doté de 6,5 milliards d’euros, comprend plusieurs mesures clés pour soutenir le secteur immobilier.

  • Prêt à taux zéro bonifié pour primo-accédants
    • Ce prêt facilite le financement de la première résidence principale en offrant des conditions avantageuses aux investisseurs qui accèdent à la propriété pour la première fois. Il permet aux primo-accédants de bénéficier d’avantages fiscaux importants, ce qui rend l’achat d’une première résidence plus accessible financièrement.
  • Crédit d’impôt pour travaux d’amélioration énergétique
    • Encourage la réduction de la consommation d’énergie.
    • Diminue les factures énergétiques.
  • Utilisation de terrains publics pour logements sociaux et intermédiaires
    • Répond de manière efficace et durable aux besoins en logements abordables afin de garantir un logement décent pour tous.
    • Met en place des politiques et des programmes visant à favoriser l’accès au logement pour les revenus modestes, en offrant des aides financières, des subventions et des facilités de crédit.

Est ce que ce plan de relance sera suffisant? rien n’est moins sur quand on parle de la pire crise depuis les années 90. Dans ce contexte complexe, il existe quelques sources d’espoir !

Villes Dynamiques en 2024 : Des opportunités locatives prometteuses en France

Malgré une tendance baissière globale, certains marchés locaux semblent offrir de belles perspective pour l’année 2024. Les villes de taille intermédiaire, bénéficient d’un nouvel essor grâce à l’attrait pour le télétravail, la quête d’un retour vers la nature et la volonté d’un meilleur cadre de vie. Avec leur coût de vie plus modéré, leurs espaces plus généreux et des commodités bien ancrées, ces villes séduisent notamment un nombre croissant de cadres parisiens.

Selon PAP, les destinations à surveiller en 2024 incluent Angers, Clermont-Ferrand, Dijon, Le Mans, Limoges, Metz, Nancy, Nantes, Orléans, Poitiers, Reims, Rennes, Rouen, Saint-Étienne, Toulon et Tours. Ces villes se démarquent par des facteurs porteurs tels que la présence de centres universitaires, d’infrastructures de transport efficaces, de pôles économiques dynamiques ou de projets de développement urbain en cours. De plus, elles présentent des taux de rendement locatif compétitifs, souvent au-delà de 5%, et des perspectives de plus-value à moyen terme.

Stratégies d’investissement immobilier en France pour 2024

Vous comprenez les enjeux et les tendances actuelles du marché immobilier Français pour l’année 2024. Cependant, vous vous questionnez sur le meilleur moyen d’investir dans l’immobilier en France en 2024. Selon vos objectifs personnels et votre profil d’investisseur, il existe différentes stratégies:

Les passoires thermiques

Par ailleurs, les biens immobiliers peu performants sur le plan énergétique, souvent désignés comme des « passoires thermiques ». Cela représente une opportunité à double tranchant.

Bien qu’ils soient actuellement moins attractifs en raison de leur faible efficacité énergétique. Cependant, leur acquisition à un coût réduit offre aux investisseurs la possibilité de les rénover.

L’achat résidentiel

Enfin, il est judicieux pour les investisseurs cherchant des options sûres d’envisager l’acquisition de biens résidentiels dans des villes de taille moyenne. Ces localités offrent un potentiel de valorisation plus stable comparé aux propriétés situées dans les grandes métropoles.

Cette perspective est basée sur des analyses de marché approfondies. Cela doit être prise en compte par ceux qui envisagent des investissements immobiliers en France en 2024.

L’investissement locatif : opportunités et risques

L’investissement locatif reste une option privilégiée, notamment avec l’essor de nouveau modèle tels que le Co-Living. Ces tendances, ajoutées à la présence des jeux olympiques, suscitent l’intérêt pour les métropoles préparées à accueillir un afflux touristique.

Toutefois, un investissement locatif réussi en 2024 nécessitera une étude attentive des marchés affichant une forte demande, notamment avec la défiscalisation en ligne de mire pour optimiser la performance .

L’investissement en immobilier fractionné en France

L’année 2023 a vu de nouvelle forme d’investissement émergé notamment avec l’immobilier fractionné. Cet nouvelle approche permet de proposer aux investisseurs des parts d’actifs immobilier contre les loyers futurs et le potentiels de plus value. Cette approche va se se développer en 2024 avec l’arrivé de nouveaux acteurs dont Diviz.immo.

Le marché de l’immobilier Français connaît également des bouleversements avec des tendances lourdes qui vont transformer le secteur pour les prochaines années.

L’importance de la technologie et de la digitalisation

En 2024, la technologie et la digitalisation jouent un rôle déterminant dans le succès des investissements immobiliers. 

Ces outils et notamment l’IA facilitent et améliorent chacune des étapes de l’investissement, allant de la recherche à la vente, en passant par la sélection, la visite, la négociation, le financement, la signature, la gestion et la valorisation. 

Les avancées technologiques et numériques offrent également de nouvelles possibilités, telles que l’investissement dans les biens immobiliers connectés et écologiques, l’utilisation de plateformes pour connecter investisseurs et vendeurs, ou encore les outils de simulation et d’analyse de marché.

Pour maximiser ces opportunités, il est essentiel de rester informé, de se former et d’adopter les innovations numériques.

La tokenisation et le fractionnement immobilier

La tokenisation et l’immobilier fractionné représentent des avancées technologiques majeures dans le domaine immobilier en 2024. Ces innovations illustrent parfaitement l’importance croissante de la digitalisation dans les stratégies d’investissement. En permettant une division numérique et une acquisition fractionnée des biens immobiliers, elles ouvrent la voie à une démocratisation de l’investissement et une flexibilité accrue pour les investisseurs.

Cette évolution s’inscrit dans une tendance plus large où la technologie transforme l’accès et la gestion des investissements immobiliers, rendant le marché plus accessible et plus efficient.

L’adoption de ces nouvelles approches technologiques est donc cruciale pour les investisseurs qui cherchent à optimiser leurs portefeuilles dans un marché en constante évolution.

Les attentes des Français en matière de logement

La crise sanitaire due au COVID-19 et les confinements successifs, qui ont été parmi les contraintes les plus marquantes de cette période,. Elle a mis en évidence l’importance du logement et la nouvelle relation des Français avec leur habitat. La ville, avec sa densité oppressante, a été perçue comme un espace subi, contrairement à la zone rurale, symbole de verdure et de respiration retrouvée.

Selon une étude publié sur le site Magnolia.fr, 72% des citadins disent apprécier passer plus de temps chez eux. Les critères mis en avant par les personnes interrogés montre que les attentes ont évoluées :

  • avoir un logement plus sain : 7 personnes sur 10 se sentent concernées par l’impact de leur habitat sur leur santé.
  • Bénéficier d’un logement plus sobre : 84% des Français considèrent que la performance énergétique est un critère de plus en plus important dans le choix de leur logement. L’interdiction à la location des logement classé en G vient également renforcé l’importance de la sobriété des logements.
  • un logement plus personnalisable : 39% estiment que le logement doit pouvoir s’adapter à leurs besoins et à leurs usages.
  • un logement plus proche de la nature : 63% se disent prêts à habiter dans un logement plus petit s’ils bénéficiaient d’un espace extérieur (balcon ou terrasse).

L’immense majorité des personnes interrogées expriment le désir de renouer avec la nature dans leur vie quotidienne (72%). Une autre observation significative du déclin de la notion de « vivre ensemble ». Cela réside dans le fait que 14% des personnes interrogées seraient ouvertes à l’idée de la colocation. Cependant, pour 70% de ces derniers, le jardin représente le seul espace qu’ils accepteraient de partager.

Conseils pour les investissements immobilier en France en 2024

Vous avez affiné votre stratégie d’investissement immobilier pour 2024, mais vous vous demandez comment l’implémenter avec succès ? Vous cherchez surtout à comprendre comment maximiser votre rentabilité et sécuriser votre investissement immobilier.

Ce guide propose trois conseils clés à suivre en tant qu’investisseur immobilier en 2024 :

  • Appréhender les conséquences fiscales
  • Optimiser le financement
  • Gérer les prêts, et se préparer aux évolutions réglementaires.

Comprendre les évolutions fiscales à venir

La fiscalité est l’un des piliers de l’investissement immobilier, pouvant influencer significativement la rentabilité de votre investissement. 

Il est crucial de maîtriser les lois fiscales en vigueur. Ce qui permet de choisir l’option fiscale la plus alignée avec vos objectifs ou à défaut vous faire accompagner. 


La fin du dispositif Pinel, qui jusqu’à présent offrait une réduction d’impôt pour l’achat d’un bien neuf destiné à la location, est prévue pour 2024. Les investisseurs devraient donc finaliser leur acquisition avant le 31 décembre 2023. Néanmoins, d’autres dispositifs demeurent profitables. Par exemple, le déficit foncier permet la déduction des coûts et travaux des revenus fonciers. De même, le statut de LMNP (location meublée non professionnelle) propose un cadre fiscal favorable pour la location meublée. En outre, il existe des stratégies visant à réduire l’impôt sur la plus-value immobilière. Ces stratégies incluent des abattements basés sur la durée de détention ou l’exonération applicable à la résidence principale.

En Synthèse, l’investissement immobilier en France en 2024 présente à la fois des défis et des opportunités. Là baisse attendue des prix immobiliers dans certaines régions offre une chance d’acquérir des biens à des prix plus abordables.

Il est essentiel de considérer les changements fiscaux et réglementaires, ainsi que les tendances du marché. Ceci dans le but d’optimiser la rentabilité de votre investissement.


Comprendre les implications fiscales et optimiser le financement sont des étapes cruciales. Il est également important de se préparer aux changements réglementaires pour réussir son investissement immobilier en 2024.

Enfin, il est recommandé de rester informé des tendances du marché immobilier et d’adopter les innovations technologiques. Cela permet de maximiser les chances de succès.

Voir les autres articles

voir le blog
crise des logements en France 2024

La crise du logement en 2024

La crise du logement en France est une urgence préoccupante pour les décideurs, les citoyens et les observateurs en 2024.…

Lire la suite
La crise du logement en 2024

Placement Financier à court terme: Guide complet

Dans un secteur financier, les placements financiers à court terme est une stratégie attrayante pour ceux qui cherchent à optimiser…

Lire la suite
Placement Financier à court terme: Guide complet

Quel investissement immobilier est le plus rentable en 2024 ?

Découvrez les investissements immobiliers les plus rentables en 2024.

Lire la suite
Quel investissement immobilier est le plus rentable en 2024 ?

Vous souhaitez recevoir les
offres exclusives d’investissement ?

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez en exclusivité nos offres d’investissement.